Que penser de notre alimentation, quel est son impact sur la santé ? la nutrition peut-elle prévenir la maladie ?
pour une alimentation vivante, physiologique et thérapeutique
consultation nutritionniste montpellier


. bio-nutrition et thérapies naturelles   Accueil


.
TEMOIGNAGE

. Polyarthrite (PR)
. Lupus systémique (LED)
. La rémission


. REGIMES

. Les régimes santé
. Le jeune et la mono-diète
. Les régimes thérapeutiques
. Les régimes naturels
. Le régime Seignalet
. Facétieuse insuline


. LUCY, notre coach paléo

. Les mythes du paléo
. Céréales et légumineuses
. Fruits et légumes
. Les grands singes
. Paléo et épigénétique
. La diversité métabolique
. L'alimentation paléo santé


. RESSOURCES

. Toxines et toxiques
. Quelle eau faut-il boire ?
. Acidité et nutrition
. Surcharges et carences nutritionnelles
. Quel petit déjeuner ?
. les modes de conservation des aliments


. MALADIES

. Maladies autoimmunes
. Maladies d'encrassage
. Maladies d'élimination


. CONSEILS NUTRITIONNELS

. Nutrition : les bonnes bases
. Prévention des maladies de civilisation
. Conseils nutrition et santé
. Allergies et intolérances :
. Le lait et les laitages
. A propos du gluten
. Le sucre blanc ou raffiné



. Partenaires

. L'intranet

. La FAQ

Quelques conseils qui s'adressent à tous (II)
Protéines et viande rouge
La viande est physiologique pour l'homme, c'est son mode d'élevage, sa surconsommation et son mode de cuisson qui ne le sont pas !
Consommer trop de protéines et en particulier de protéines animales et particulièrement de viande rouge surcharge en graisses saturées et acidifie l'organisme.
Consommer de la viande, de préférence blanche et bio ainsi que du poisson 3 fois par semaine, c'est suffisant. Les oeufs bio et frais à la coque, les légumes crus, les légumineuses, les oléagineux et les céréales apportent aussi des protéines et du fer sans qu'il soit nécessaire de forcer sur la viande, même en période de croissance ou de grossesse.

Les bonnes graisses à privilégier
Il faut savoir que notre organisme, nos cellules et particulièrement celles du cerveau (neurones) ont besoin d'acides gras (graisses) pour leur fonctionnement optimal et que notre organisme est parfaitement capable de puiser son énergie dans les graisses (lipides) à partir du moment ou il est restreint en sucres (glucides). Dans la chasse au gras, souvent entreprise dans les régimes minceur, il ne faut pas l'oublier. Mais toutes les graisses ne se valent pas ! Celles qu'il faut limiter (mais pas supprimer), ce sont les graisses saturées. Ceux sont celles qui sont solides et que vous trouvez principalement dans la viande et les charcuteries. Mais encore pire, à fuir, les graisses hydrogénées qui sont des graisses modifiées pour avoir une présentation solide : vous les trouvez dans les margarines par exemple.
Par contre, l'huile d'olive va vous apporter des oméga 9, les huiles de colza, de noix et surtout de lin vont apporter des oméga 6 et 3 indispensables dans de bonnes proportions pour les besoins de l'organisme.
Les avocats, les oléagineux (noix, noix de cajou, noix du Brésil, amandes, noisettes, pignons... non grillés et non salés) sont aussi un apport intéressant en bons acides gras.

Les produits industriels
L'objectif de l'industrie agro-alimentaire est de fidéliser la clientèle, c'est bien normal pour une entreprise, jusqu'à la rendre dépendante au produit. Pour celà, on va raffiner, cuire, ajouter du sel, du sucre, des graisses hydrogénées, des additifs alimentaires et aboutir à une situation dans laquelle le produit transformé apporte des calories vidées des nutriments essentiels que possédait le produit brut et "enrichi" de toxines et toxiques. D'un coté carences en vitamines naturelles, anti-oxydants, oligo-éléments, minéraux, enzymes, bons acides gras... et de l'autre surcharge en toxines et toxiques.
Parmi tous ces produits transformés, le plus pervers, car il génère une addiction, comme une drogue autorisée, est certainement le sucre raffiné ou sucre blanc.
Préférez les produits bruts, complets, fruits, légumes, viandes, poissons que vous accommoderez simplement, crus ou en cuisson douce, avec des épices, des aromates, des condiments et des huiles riches en oméga3, afin de les dénaturer le moins possible et profiter de toute leur richesse en nutriments naturels.

le sucre raffiné ou sucre blanc était considéré comme un médicament vendu en pharmacie, jusqu'à Napoléon. Ce n'est que récemment qu'il est passé du statut de produit de luxe à celui d'un produit de consommation courante, véritable drogue légale, source de sévères addictions. Il est présent dans quasiment tous les produits transformés, du ketchup  au coca (1litre de coca = 22 morceaux de sucre raffiné).
Il favorise la prolifération d’une flore intestinale fongique (champignons, levures, moisissures = candidose) qui fragilise l’immunité de l’organisme avec risque de diabète, d’obésité, d’accidents cardiovasculaires et de tous types de cancers (l'insuline joue un rôle d'hormone de croissance pour les cellules cancéreuses). Quand vous consommez du sucre vous favorisez ce microbiote spécifique, de fermentation, en perpétuelle demande, que vous allez satisfaire malgré vous, entretenant ainsi le yoyo de l'insuline (hormone secrétée par le pancréas pour réguler le taux de glucose dans le sang), entre pic (hyperglycémie) et creux (hypoglycémie réactionnelle), jusqu'à l'insulino-résistance, le pré-diabète et l'installation d'un diabète de type 2.
Il est difficile de rompre avec le sucre comme avec toutes les addictions mais avec un changement des habitudes alimentaires et de l'exercise physique, on parvient à échapper à ses pulsions sans qu'il soit nécessaire de recourir à des médicaments.
  Surtout ne cherchez pas à remplacer le sucre par des aliments vendus comme "light" ou par des substituts dangereux comme l'aspartame. Seuls les produits bruts, complets, à charge glycémique faible et l'activité physique vous permettront de revenir progressivement à l'équilibre.

Vivant, varié, bio et de saison
Manger "vivant" ou "cru" permet de profiter de tout ce que la nature nous donne mais l'agriculture intensive utilise des produits chimiques qui se retrouvent ensuite dans l'assiette. Les nutriments sont souvent dans la peau des fruits et un simple lavage ne suffit pas à les débarrasser des polluants et traitements de surface destinés à les rendre plus désirables en rayon. Même chose pour les céréales et les farines complètes avec le son, l'enveloppe de la graine. Il est donc important de consommer un maximum de produits bio ou du moins de produits dont vous connaissez le mode de production afin de limiter ces toxiques.
Le fait de varier les fruits et légumes consommés va permettre d'équilibrer l'alimentation mais aussi de limiter les surcharges toxiques concernant une substance en particulier.
Les crudités sont à mettre à tous les repas en profitant des produits de saison qui ont une qualité gustative supérieure et un prix plus attractif.

Préserver les nutriments avec une cuisson douce
La cuisson, change la structure moléculaire de l'aliment en créant de nouvelles molécules. Des pâtes trop cuites et l'amidon des pâtes se transforme en sucres rapides. Une cuisson excessive va même générer des molécules toxiques pour la santé (les acrylamides par exemple). Faciles à identifier, ces toxiques se trouvent concentrées dans le "doré" que l'on cherche à donner à certains aliments : croute du pain, pain grillé, frites, chips, café torréfié.. etc. On les rencontre aussi dans les cuissons aggressives comme le grill ou le barbecue.
Utilisez la cuisson à la vapeur douce (pas de cocotte minute) et consommez vos pâtes, vos légumes et légumineuses "al dente" pour conserver, la saveur, les nutriments et les fibres indispensables à la bonne santé de votre colon.

Les bienfaits du soleil
Depuis que l'homme est homme il s'est exposé au soleil, dans sa nudité et sans crème solaire ! Nous avons besoin du soleil qui fait du bien à notre moral et qui nous permet de synthétiser l'indispensable vitamine D. Il faut bien sur éviter le soleil de midi en plein été mais profiter des rayons plus doux du matin et de l'après-midi. Si vous cramez, c'est que votre corps est acidifié, surchargé, toxiné, intoxiqué : sous l'action du soleil l'acidité tissulaire devient inflammation.
Adoptez une alimentation à dominante végétale, à dominante crue, détoxinez votre organisme et votre peau va bronzer naturellement, sans crème solaire (qui fait barrière à la synthèse de la vitamine D) et sans cramer !

L'activité physique modérée
Bouger pour faire circuler la lymphe, éliminer des toxines, évacuer le stress, générer une énergie positive et stimuler l'ensemble de son métabolisme.

L'importance du sommeil
Dormir permet de reposer son organisme pour lui permettre de repartir pour une nouvelle journée, détoxiné et le système immunitaire renforcé. Le sommeil est un processus vital réparateur qui prévient la maladie.

Pour mémoire, sans qu'il soit utile de développer, tabac, alcools forts, sodas, drogues et excitants, médicaments et sur-poids... font le lit des maladies de civilisation. Suivre des recommandations nutritionnelles sans remettre en cause des comportements addictifs ne serait pas d'une grande aide.

Le bio-nutritionniste ou nutritionniste ou encore micro-nutritionniste ou nutrithérapeuthe n'est ni un médecin, ni un diététicien. C'est un praticien en médecine douce ou naturelle qui intervient en complément et en appui d'un suivi médical éventuel. Selon la législation française, seul votre médecin généraliste ou spécialiste est habilité à poser un diagnostic et à prescrire, suspendre ou arrêter un traitement médical.

Tous les éléments du site manger-mieux.com sont protégés par les lois relatives aux droits d'auteurs et à la propriété intellectuelle. Sauf autorisation formelle écrite et préalable, toute reproduction, de tout ou en partie, par quelque moyen ou procédé que ce soit, pour des fins autres que celles d'utilisation personnelle, est strictement interdite.

Pour nous contacter - commentaire, information ou rdv - notre email :
 contact@manger-mieux.com