Nettoyer son organisme des toxines et toxiques qui nuisent à sa bonne santé, un service à rendre à son corps !
pour une alimentation vivante, physiologique et thérapeutique
consultation nutritionniste montpellier


. bio-nutrition et thérapies naturelles   Accueil


. TEMOIGNAGE

. Polyarthrite (PR)
. Lupus systémique (LED)
. La rémission


. REGIMES

. Les régimes santé
. Le jeune et la mono-diète
. Les régimes thérapeutiques
. Les régimes naturels
. Le régime Seignalet
. Facétieuse insuline


. LUCY, notre coach paléo

. Les mythes du paléo
. Céréales et légumineuses
. Fruits et légumes
. Les grands singes
. Paléo et épigénétique
. La diversité métabolique
. L'alimentation paléo santé


. RESSOURCES

. Toxines et toxiques
. Quelle eau faut-il boire ?
. Acidité et nutrition
. Surcharges et carences nutritionnelles
. le petit déjeuner
. les modes de conservation des aliments


. MALADIES

. Maladies autoimmunes
. Maladies d'encrassage
. Maladies d'élimination


. CONSEILS NUTRITIONNELS

. Nutrition : les bonnes bases
. Prévention des maladies de civilisation
. Conseils nutrition et santé
. Allergies et intolérances :
. Le lait et les laitages
. A propos du gluten
. Le sucre blanc ou raffiné



. Partenaires

. L'intranet

. La FAQ

Toxines et toxiques, même combat, il faut s'en débarrasser ! Nous verrons que si la démarche est relativement facile d'aider notre organisme à éliminer les toxines que nos excès ont engendrés, il est beaucoup plus délicat de se séparer des toxiques que notre environnement nous impose.

La détoxination des toxines issues du métabolisme
La détoxination est le processus naturel d'élimination des toxines par l'organisme. Ce processus se déroule pendant et surtout après la digestion terminée... à condition qu'on lui en laisse le temps. Avec une alimentation physiologique, équilibrée et sans excès, la détoxination se déroule sans qu'il soit nécessaire d'intervenir. Les toxines sont éliminées par nos cinq émonctoires : le foie, les reins, les poumons, la peau et les intestins. Ils filtrent les déchets hors du sang et de la lymphe et le rejettent à l’extérieur du corps.
Les toxines sont principalement des déchets, dont l'origine est alimentaire mais il s'agit aussi de produits du métabolisme. Ces toxines sont pour certaines de véritables poisons qui doivent être éliminés par un moyen ou un autre.
Le foie est un acteur majeur de cette détoxination. Des repas légers et équilibré, pas de grignotage, du temps entre les repas et le travail de détoxination est facilité. L'eau pure est l'alliée numéro un de ce nettoyage quotidien.
Une bonne façon de faciliter ce travail est la pratique du jeune intermittent. Cela consiste à rallonger le temps ouvert entre 2 repas. A titre d'exemple, si vous prenez un goûter vers 16 ou 17h, que vous ne prenez pas de diner et que vous rompez le jeune avec le petit déjeuner vers 8h ou mieux, le déjeuner de 13h, vous donnez 15 à 20h de répis à votre organisme pour détoxiner. Si vous faîtes celà une fois par semaine et quand vous en ressentez le besoin, votre santé s'en porte mieux.

Quelle est l'origine de ces toxines ?
Les mauvaises graisses (acides gras saturés qui se déposent sur les vaisseaux), les aliments riches en amidon (céréales, légumineuses, pomme de terre) qui provoquent l'inflammation des voies respiratoires, les aliments protéinés et acidifiants comme les viandes (acide urique responsable de la goutte), le sucre raffiné, les laitages (en particulier le lait de vache par défaut d'assimilation) et les déchets du renouvellement cellulaire.
Quand les émonctoires fonctionnent parfaitement et ne sont pas saturés par les excès, tout va bien sans qu'il soit nécessaire d'intervenir mais quand un ou plusieurs émonctoires ne suivent plus le rythme imposé, c'est la maladie, qu'elle soit d'élimination comme la bronchite ou l'acné, d'encrassage et de dégénérescence comme Alzheimer et certaines maladies cardiovasculaire ou auto-immune comme la polyarthrite rhumatoïde ou la spondylarthrite ankylosante.
C'est pour ces raisons, qu'il est recommandé de soulager ses émonctoires en les mettant au repos régulièrement et en les accompagnant par un drainage adapté comme savent le faire spontanément les animaux sauvages.

La détoxication des toxiques issus de l'environnement

Fumées industrielles, nanoparticules émises par les véhicules et les combustions, résidus de pesticides, fongicides, herbicides, traitements vétérinaires, métaux lourds contenus dans les graisses animales (poissons en fin de chaine alimentaire), molécules de Maillard générées par des cuissons à haute température, additifs alimentaires (colorants, conservateurs...), molécules chimiques issues de l'industrie pharmaceutique.. etc.
Déjà, en décembre 2003, un prélévement sanguin pour le compte du WWF, sur 47 personnes dont 39 députés européens volontaires issus 17 pays européens a mis en évidence la présence de pas moins de 76 substances toxiques sur les 101 molécules recherchées avec une moyenne de 41 substances par personne (incluant des produits chimiques interdits depuis plus de 20 ans)... sans commentaires !
Une partie de ces toxiques, vont se coupler avec nos triglycérides et intégrer nos tissus adipeux (le gras). Ils se trouvent ainsi provisoirement "empéchés de nuire"... mais ce n'est pas le cas de tous ! Une autre partie va interférer avec notre métabolisme. Ces molécules sont non physiologiques, notre organisme ne les reconnait pas, et va parfois les confondre. Si elles parviennent à passer nos muqueuses de protection des poumons et des intestins, en particulier quand l'inflammation chronique les rend hyperperméables, que le foie et les reins ne parviennent pas à les éliminer de la circulation sanguine et lymphatique, elle seront "distribuées" au gré des prédispositions génétiques dans nos diférents tissus. D'autres molécules vont interférer avec notre système endocrinien (hormones) perturbant notre "messagerie" interne : le Bisphénol A, maintenant interdit est une de ces molécules que l'on qualifie de perturbateur endocrinien. Quantité d'autres sont toujours en circulation (phtalates, parabènes...) et de nouvelles vont arriver.
Changement alimentaire, drainage... pour débarrasser l'organisme de ces toxiques, on comprend qu'il faudra plus qu'un "nettoyage de printemps"... et nous ne parlons pas ici des conséquences futures des OGM!

Tous les éléments du site manger-mieux.com sont protégés par les lois relatives aux droits d'auteurs et à la propriété intellectuelle. Sauf autorisation formelle écrite et préalable, toute reproduction, de tout ou en partie, par quelque moyen ou procédé que ce soit, pour des fins autres que celles d'utilisation personnelle, est strictement interdite.

Pour nous contacter - commentaire, information ou rdv - notre email :
 contact@manger-mieux.com