Lucy est notre coach paléo pour nous ramener à la raison nutritionnelle
pour une alimentation vivante, physiologique et thérapeutique
consultation nutritionniste montpellier


. bio-nutrition et thérapies naturelles   Accueil



. TEMOIGNAGE

. Polyarthrite (PR)
. Lupus systémique (LED)
. La rémission


. REGIMES

. Les régimes santé
. Le jeune et la mono-diète
. Les régimes thérapeutiques
. Les régimes naturels
. Le régime Seignalet
. Le régime pour maigrir
. Facétieuse insuline


. LUCY, notre coach paléo

. Les mythes du paléo
. Céréales et légumineuses
. Fruits et légumes
. Les grands singes
. Paléo et épigénétique
. La diversité métabolique
. L'alimentation paléo santé


. RESSOURCES

. Toxines et toxiques
. Quelle eau faut-il boire ?
. Acidité et nutrition
. Surcharges et carences nutritionnelles
. le petit déjeuner
. les modes de conservation des aliments


. MALADIES

. Maladies autoimmunes
. Maladies d'encrassage
. Maladies d'élimination


. CONSEILS NUTRITIONNELS

. Nutrition : les bonnes bases
. Prévention des maladies de civilisation
. Conseils nutrition et santé

. Allergies et intolérances :
. Le lait et les laitages
. A propos du gluten
. Le sucre blanc ou raffiné



. Partenaires

. L'intranet

. La FAQ

Nous allons vous donner quelques points de repère qui vont vous permettre de mieux comprendre d'ou nous venons et comment notre alimentation s'est transformée progressivement puis brutalement pour devenir l'alimentation moderne dénaturée que nous connaissons aujourd'hui.

Lucy sera notre "coach paléo", notre consultant nutrition paléo pour nous ramener à une alimentation originelle, seule adaptée à nos organismes dont le capital génétique n'a quasiment pas évolué depuis 2.5 millions d'années et l'apparition de l'homme.

4,6 milliards d'années,  formation de la Terre.
700 millions d'années apparition des premiers animaux pluricellulaires à corps mou.
500 millions d'années la vie se developpe dans les mers et les océans (premiers poissons)
Il y a 390 millions d'années, la vie conquiert la terre avec les premiers amphibiens et la roue de l'évolution qui fait naître de nouvelles espèces.
280 millions d'années, apparition des premiers dinosaures.
150 millions d'années, le Jurassique, la période des grands dinosaures et premiers oiseaux.
65 millions d'années, le Crétacé qui voit la disparition des dinosaures et la prolifération des mammifères et des oiseaux.

Il y a 30 millions d'années, les grands singes naissent. Ils marchent à quatre pattes. Leur alimentation est à prédominance végétarienne, fruits, pousses, racines, insectes, mollusques, œufs et petits mammifères (petits singes notamment).

Il y a 3 millions d'années, début du paléolithique inférieur et tournant majeur de l'évolution, c'est la découverte de notre cousine Lucy. C'est un singe australopithèque qui se tient debout (bipédie) découvert en 1974 en Ethiopie par les équipes du Professeur Yves Coppens ("le genoux de Lucy").

Le "premier homme" fait son apparition il y a 2,5 millions d'années. Il est nomade, il pratique essentiellement la cueillette : il mange des végétaux, des fruits, des graminées et des racines. Il mange de la viande sur les animaux morts à la façon des charognards.

La fabrication des premiers outils lui permet de pratiquer la chasse et la pêche et de savourer la viande fraiche en complément de son alimentation à base végétale. Il est en bonne santé, ses os sont denses et flexibles.

L'homo Sapiens comme l'homme de Cro-Magnon sont des chasseurs qui dépensent énormément d'énergie pour atteindre leurs objectifs. L'alimentation est trois fois plus riche en protéines que celle que nous avons d'aujourd'hui.

Il y a environ 400 000 ans, grande étape dans l'alimentation humaine avec la domestication du feu. Les premiers repas de viandes et de végétaux cuits font leur apparition. 

Il y a environ 10 000 ans, autant dire tout récemment, surgit la grande révolution de l'ère néolithique. L'homme cesse d'être nomade et devient sédentaire. Il pratique pour la première fois l'agriculture et l'élevage. Il devient paysan, éleveur, producteur. Sa famille s'élargit. Cette nouvelle vie amène un bouleversement dans son alimentation. Il s'adonne à la culture des lentilles, des pois chiches, du blé et du riz. Il fait l'élevage de la chèvre et du mouton puis du cochon et du boeuf. La viande qu'il élève est plus grasse que la viande sauvage qu'il chassait autrefois. Désormais il chasse beaucoup moins et dépense moins d'énergie. Les scientifiques recensent une augmentation des maladies.

Au paléolithique inférieur (avant la cuisson et le néolithique), pendant plus de 2 millions d'années, l'homme est en symbiose avec la nature. Il est très actif et mange sainement. Tout change, d'abord avec la cuisson des aliments puis au néolithique avec l'agriculture et l'élevage. L'homme est moins actif, son alimentation est plus grasse et dénaturée par des cuissons à haute température (façon barbecue moderne). Il introduit des laitages d'une autre espèce que la sienne et des céréales dans son repas.

La révolution industrielle apporte le troisième grand bouleversement dans l'alimentation de l'homme (après la cuisson, l'agriculture et l'élevage).

L'homme d'aujourd'hui mange trop, tout en étant de plus en sédentaire. Il absorbe en même temps des substances chimiques non physiologiques aux effets à long terme inconnus : colorants, pesticides, herbicides, engrais chimiques, antibiotiques, hormones de croissance, agents de conservation, aspartame, graisses hydrogénées, sel, sucre raffiné, farines raffinées, aliments mutés et aliments génétiquement modifiés... Le consommateur a perdu le lien avec le producteur et par la même, le lien avec sa nature profonde. Le transformé et l'opacité de l'etiquetage sont devenu la norme tandis que le naturel devient un luxe pour lequel il faut se battre. Cette alimentation moderne, vidée de ses nutriments, sensée nous protéger des carences et des maladies est devenue la cause première de la plupart des maladies dites de civilisation.

Le comble, c'est que de plus en plus de personnes déclarent ne pas supporter ou ne pas digérer ou encore ne pas aimer le cru ! Certaines ajoutent même pour se justifier que le cru est porteur de maladies... qu'il faut être très prudent !

Si vous êtes dans ce cas, dîtes vous bien que c'est le signe que vous êtes allés tellement loin dans une alimentation non physiologique que votre organisme en vient en rejeter ce qui est sa nature profonde. Cela prend du temps mais il n'y a pas un organisme qui ne soit pas capable de revenir progressivement à une part prépondérante de cru. Comment cela fonctionne ? en fait vous n'êtes plus chez vous, vous hébergez une flore intestinale (microbiote) qui vous maintient malgré vous dans une alimentation contre nature : c'est elle qui envoie des pulsions de faim, de sucré, toujours plus de sucré. Inutile de vous gaver de probiotiques ou de bifidus, cette flore pathogène est bien installée et fonctionne à son compte. Pour retrouver un état de symbiose, une seule solution, affamer ces bactéries, en modifiant votre alimentation, pour permettre aux bactéries amies de reprendre le dessus.

Prenez du recul avec votre assiette et pensez à Lucy, votre alimentation comporte t-elle des fruits, des légumes en abondance, avec une forte proportion de cru. Apportez vous à votre organisme, de temps en temps, de bonnes protéines animales et des graisses de qualité... alors tout va bien continuez à préserver votre santé avec une alimentation variée et vivante.

The Evolution of Man's Face Over The Course Of 6 Million Years

The evolution of man's face over the course of 6 million yearsh/t: Yale University Press

Posté par Inverse sur dimanche 8 novembre 2015


Pour approfondir les grandes étapes de l'histoire de l'humanité : www.hominides.com

Et aussi, les Mythes de l'alimentation paléo 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6

Tous les éléments du site manger-mieux.com sont protégés par les lois relatives aux droits d'auteurs et à la propriété intellectuelle. Sauf autorisation formelle écrite et préalable, toute reproduction, de tout ou en partie, par quelque moyen ou procédé que ce soit, pour des fins autres que celles d'utilisation personnelle, est strictement interdite.
nutritionniste St André de Sangonis
Pour nous contacter - commentaire, information ou rdv - notre email :
 contact@manger-mieux.com