Pour que la digestion consomme le minimum d'énergie, pour profiter de tous les nutriments, pour que manger soit un plaisir, redécouvrir les bases d'une saine nutrition pour tous.
pour une alimentation vivante, physiologique et thérapeutique
consultation nutritionniste montpellier


. bio-nutrition et thérapies naturelles   Accueil



. TEMOIGNAGE

. Polyarthrite (PR)
. Lupus systémique (LED)
. La rémission


. REGIMES

. Les régimes santé
. Le jeune et la mono-diète
. Les régimes thérapeutiques
. Les régimes naturels
. Le régime Seignalet
. Facétieuse insuline


. LUCY, notre coach paléo

. Les mythes du paléo
. Céréales et légumineuses
. Fruits et légumes
. Les grands singes
. Paléo et épigénétique
. La diversité métabolique
. L'alimentation paléo santé


. RESSOURCES

. Toxines et toxiques
. Quelle eau faut-il boire ?
. Acidité et nutrition
. Surcharges et carences nutritionnelles
. le petit déjeuner
. les modes de conservation des aliments


. MALADIES

. Maladies autoimmunes
. Maladies d'encrassage
. Maladies d'élimination


. CONSEILS NUTRITIONNELS

. Nutrition : les bonnes bases
. Prévention des maladies de civilisation
. Conseils nutrition et santé
. Allergies et intolérances :
. Le lait et les laitages
. A propos du gluten
. Le sucre blanc ou raffiné



. Partenaires

. L'intranet

. La FAQ

De bonnes bases en matière de nutrition pourquoi ?


  •   Pour une digestion légère et rapide qui mobilise peu d'énergie
  •   Pour une parfaite assimilation des nutriments apportés
  •   Pour éviter surcharges et carences
  •   Pour permettre à l'organisme de se régénérer
  •   Pour éviter la sensation de faim entre les repas
  •   Pour un maximum de plaisir gustatif

DIGESTION - ASSIMILATION - ELIMINATION - RESTAURATION, c'est l'enchaînement vertueux qui permet de maintenir une bonne santé. Quelques bases simples sont à connaître pour optimiser chaque phase.

SIMPLIFIER
Cuisiner simple : un aliment de qualité, de saison se suffit à lui-même sans qu'il soit nécessaire de partir dans des préparations culinaires sophistiquées qui vont le dénaturer : perte de vitamines, minéraux, enzymes, création de nouvelles molécules à la cuisson.. etc.
Plus c'est SIMPLE... plus c'est SAIN pour votre SANTE
ALLEGER
Un filet d'huile d'olives est bénéfique alors qu'un apport de mayonnaise, de sauce toute prête, de ketchup industriel ont un effet très négatif sur la santé. L'huile d'olive va apporter un peu de bonnes graisses saturées et surtout de l'acide oléique très bénéfique. Les apports industriels contiennent du sucre raffiné, du sel, des graisses hydrogénées, des colorants et conservateurs chimiques, soit tout ce qu'il faut éviter pour ne pas surcharger l'organisme.
DISSOCIER
L'évolution a fait de nous des omnivores, cela ne signifie pas que nous pouvons tout mélanger sans conséquences sur le processus de digestion ! Une banane va apprécier que le PH (acidité) du transit soit autour du neutre (PH 7) tandis que le pavé de bœuf à besoin de conditions d'acidité maximum dans l'estomac (PH entre 2 et 4) pour être bien digéré. Un fruit passe en quelques minutes dans l'estomac, les aliments riches en amidon mettent 15 à 20 minutes tandis que le pavé de bœuf aura besoin de 30 minutes minimum et plusieurs heures si il est associé à des graisses.
Dissocier les prises alimentaires en construisant des repas à dominante tantôt sucrée (fruits), tantôt riche en amidon (céréales (pain, pâtes) et légumineuses) tantôt protéinée (viandes, poissons, soja...)  va optimiser la digestion.
A contrario, un dessert riche à la fois en sucres (fruits ou/et sucre raffiné, lactose), en amidon (la pâte ou le biscuit), en protéines (la pâte ou le biscuits et parfois des oléagineux (noix, noisettes, pignon..)) et en matières grasses (crème fraiche, lait, oléagineux) est un non-sens nutritionnel qu'il faudrait éviter.
N'oubliez pas que
plus une digestion est longue et laborieuse, plus elle produit d'acidité.
COMBINER
Dissocier mais aussi combiner les aliments qui vont se compléter pour équilibrer nos apports et favoriser une bonne assimilation : des crudités à tous les repas, du riz avec des pois chiche ou des lentilles.. etc. Connaître les associations gagnantes, éviter les anti-nutriments : la vitamine C favorise l'assimilation du fer contenu dans les végétaux, le thé et le café la freine. Un excès de phosphore limite l'assimilation du calcium (c'est ce qui se passe avec le lait de vache trop riche en phosphore). Le phosphore, le potassium, les vitamines B6 et C favorisent l'absorption du magnésium. Les phytates des graines complètes (lentilles, pois chiche, oléagineux...) contrarient l'absorption des vitamines et des minéraux, c'est pourquoi il est souhaitable de les faire tremper une nuit dans l'eau avant de les utiliser.
REPARTIR
Le petit déjeuner devrait être le repas principal car nous avons devant nous la journée pour utiliser ses apports nutritionnels. Au contraire, le repas du soir devrait être le plus léger possible (sans protéines ni graisses) pour bien dormir et pour éviter de stocker les apports que nous n’utilisons pas.
La répartition idéale dans la journée, en fonction de chacun, peut consister en un petit déjeuner copieux autour de fruits, riz et céréales, un repas de midi protéiné (légumes et soit protéines animales soit combinaison de protéines végétales) et un repas du soir léger autour d'une salade ou d'une soupe.
Les encas éventuels à 10h et à 16h sont parfaits pour consommer soit des fruits acides comme l'orange, la prune, ou l'abricot soit des oléagineux.
EQUILIBRER ou VARIER
Varier son alimentation, c'est le meilleur moyen d'éviter les surcharges et les carences. Pour cela, il faut suivre les saisons, écouter son corps qui demande ou au contraire rejette les aliments. Cela suppose d'avoir une flore intestinale équilibrée sinon c'est l'appel du ventre assuré, en perpétuelle quête de sucre.
MASTIQUER
Mastiquer permet de découper les aliments mais aussi de mettre en route les sécrétions enzymatiques indispensables à une bonne digestion. Mastiquer permet aussi d'allonger le temps du repas et de ressentir la satiété au bout d'environ 20 minutes.
HYDRATER
Notre organisme demande au minimum 1.5 litre d'eau par jour en plus de celle contenue dans les aliments. Il vaut mieux éviter de boire pendant le repas (à l'exception du verre de vin éventuel) pour ne pas diluer le bol alimentaire dans lequel les enzymes sont à l'œuvre.
Boire le matin abondamment 1/2h avant le petit déjeuner est une bonne habitude à prendre, avec éventuellement un jus de citron. Le reste sera réparti dans la journée en réduisant en fin de journée. L'hydratation se fait exclusivement avec une eau pure.
APPRECIER
Pour apprécier les repas, se nourrir et non se remplir, le mieux est de manger à des heures régulières, assis, autour d'une table, sans TV allumée et si possible en bonne compagnie.

Pour aller plus loin...

Le bio-nutritionniste ou nutritionniste ou encore micro-nutritionniste ou nutrithérapeuthe n'est ni un médecin, ni un diététicien. C'est un praticien en médecine douce ou naturelle qui intervient en complément et en appui d'un suivi médical éventuel. Selon la législation française, seul votre médecin généraliste ou spécialiste est habilité à poser un diagnostic et à prescrire, suspendre ou arrêter un traitement médical.

Tous les éléments du site manger-mieux.com sont protégés par les lois relatives aux droits d'auteurs et à la propriété intellectuelle. Sauf autorisation formelle écrite et préalable, toute reproduction, de tout ou en partie, par quelque moyen ou procédé que ce soit, pour des fins autres que celles d'utilisation personnelle, est strictement interdite.

Pour nous contacter - commentaire, information ou rdv - notre email :
 contact@manger-mieux.com