régime hypotoxique méthode Seignalet et rémission des maladies auto-immunes
pour une alimentation vivante, physiologique et thérapeutique
consultation nutritionniste montpellier


. bio-nutrition et thérapies naturelles   Accueil


. TEMOIGNAGE

. Polyarthrite (PR)
. Lupus systémique (LED)
. La rémission


. REGIMES

. Les régimes santé
. Le jeune et la mono-diète
. Les régimes thérapeutiques
. Les régimes naturels
. Le régime Seignalet
. Facétieuse insuline


. LUCY, notre coach paléo

. Les mythes du paléo
. Céréales et légumineuses
. Fruits et légumes
. Les grands singes
. Paléo et épigénétique
. La diversité métabolique
. L'alimentation paléo santé


. RESSOURCES

. Toxines et toxiques
. Quelle eau faut-il boire ?
. Acidité et nutrition
. Surcharges et carences nutritionnelles
. le petit déjeuner
. les modes de conservation des aliments


. MALADIES

. Maladies autoimmunes
. Maladies d'encrassage
. Maladies d'élimination


. CONSEILS NUTRITIONNELS

. Nutrition : les bonnes bases
. Prévention des maladies de civilisation
. Conseils nutrition et santé
. Allergies et intolérances :
. Le lait et les laitages
. A propos du gluten
. Le sucre blanc ou raffiné



. Partenaires

. L'intranet

. La FAQ


Les maladies auto-immunes (MAI)


Pour la médecine conventionnelle, la maladie auto-immune est une réponse immunitaire anormale, bientôt suivie d'une réponse inflammatoire anormale, contre des tissus sains. Le médecin va donc mettre en place des immunosupresseurs qui auront pour effet de baisser de manière plus ou moins sélective (plutôt moins que plus) l'immunité de la personne. Résultat, une efficacité plus ou moins grande sur la maladie concernée, des effets secondaires divers et variés et un risque infectieux augmenté.
Pour le Dr Seignalet
, dans la plupart des cas, nous avons à faire à une réponse immunitaire normale, suivie d'une réponse inflammatoire normale, contre des tissus certes sains, mais qui hébergent un hôte indésirable d'origine bactérienne ou alimentaire venu de l'environnement, principalement à travers l'intestin.

Quand une molécule d'origine bactérienne ou alimentaire se fixe sur une structure HLA complémentaire le processus auto-immun est enclenché. La nouvelle structure formée étant inconnue de notre mémoire immunologique, le système immunitaire répond en toute logique par la production d'anticorps pour détruire cette structure inconnue. Pour qu'il y ait maladie auto-immune, il faut donc un groupe HLA particulier et un germe (intestinal) complémentaire. Ce germe se présente le plus souvent sous la forme d'un peptide, c'est à dire d'un fragment de protéine non digéré par nos enzymes digestives.

Certaines maladies auto-immunes touchent un seul organe, comme dans les maladies de la thyroïde (Hashimoto ou Basedow) d'autres ont des cibles multiples (sclérodermie ou Lupus systémique). La cible de la réponse immunitaire (articulations, thyroïde, pancréas, peau, reins...) est fonction des prédispositions génétiques individuelles (récepteur HLA complémentaire). Une maladie auto-immune ne doit pas être confondue avec une maladie génétique.

Chaque personne possède un microbiote (flore intestinale) qui lui est propre. La nature du microbiote intestinal est directement lié à la nature de l'alimentation. Une alimentation riche en glucides conduit à un microbiote très différent d'une alimentation riche en viande. La finalité est d'éliminer certains peptides alimentaires et certaines souches bactériennes suspectées d'être potentiellement antigéniques en adaptant l'alimentation à chaque pathologie. L'alimentation Seignalet, en modifiant le microbiote intestinal coupe le mécanisme auto-immun à la source. Dès lors qu'il n'y a plus d'antigène, le processus auto-immun est stoppé... et relancé au moindre écart. C'est la raison pour laquelle on parle de rémission et non de guérison.

Le Dr Seignalet a obtenu des résultats positifs sur 35 maladies auto-immunes. Nous ne reprenons ci-dessous que les 10 maladies autoimmunes qui ont réagi très positivement - plus de 80% - au changement alimentaire et cela sur un nombre significatif de patients : (ordre alphabétique)

  • Lupus Erythémateux disséminé (LED) ou Lupus Systémique
  • Polyarthrite Rhumatoïde (PR)
  • Pseudopolyarthrite Rhizomélique
  • Rhumatisme psoriasique
  • Rhumatisme inflammatoire
  • Gougerot-Sjögren
  • Sclérodermie
  • Sclérose en plaques
  • Spondylarthrite Ankylosante
  • Uvéite antérieure aigüe ou iridocyclite


Et aussi des maladies complexes comme le SAPHO et la Maladie de Behçet

L'alimentation Seignalet est une base qui repose sur des piliers communs à toutes les maladies auto-immunes. Cette base est souvent suffisante pour mettre en rémission des maladie auto-immunes spécifiques d'un organe, mais pour certaines maladies auto-immunes non citées ci-dessus, il faut une approche plus fine pour les mettre en rémission. Cela suppose une connaissance approfondie des  relations entre aliments, microbiote, germes pathogènes et maladies auto-immunes.


Les maladies d'élimination
Les maladies d'encrassage

Tous les éléments du site manger-mieux.com sont protégés par les lois relatives aux droits d'auteurs et à la propriété intellectuelle. Sauf autorisation formelle écrite et préalable, toute reproduction, de tout ou en partie, par quelque moyen ou procédé que ce soit, pour des fins autres que celles d'utilisation personnelle, est strictement interdite.

Pour nous contacter - commentaire, information ou rdv - notre email :
 contact@manger-mieux.com